À la découverte des fontaines #6

Comme notre nom l’indique, on adore l’eau mais les fontaines, c’est aussi notre rayon ! En plus de nos expériences et de nos défis, nous allons régulièrement vous présenter une fontaine de Belgique ! L’occasion pour vous de découvrir ou de redécouvrir un endroit de votre histoire locale et même de l’enrichir ! En effet, si vous possédez des informations ou des photos de ces fontaines, nous sommes preneurs !

Bruxelles - Les Abreuvoirs Breugheliens

Aujourd’hui, après avoir fait un joli tour de la Wallonie, direction la Capitale ! En plein Bruxelles, ce n’est pas une mais bien douze fontaines qui nous intéressent : les abreuvoirs breugheliens.

À l’instar des fontaines Wallace à Paris (et à Bruxelles), de nombreuses fontaines-abreuvoirs étaient accessibles à la population bruxelloises durant le 19ème siècle. Après leur disparation progressive, la ville de Bruxelles décida dans les années 1980 de placer des fontaines abreuvoirs aux emplacements des anciennes fontaines abandonnées. Douze fontaines furent alors commandées à deux artistes Jos de Decker et Jean Roig avec comme point commun : Pieter Brueghel l’Ancien. En effet, toutes ces fontaines s’inspirent de différentes œuvres du peintre.

Ces fontaines ont toutes la même “base” : une colonne cannelée posée au centre d’une grande vasque, le tout en bronze à cire perdue.

Vu qu’on est plutôt sympa, on s’est amusé à rechercher les œuvres de Brueghel pour les mettre face à leurs fontaines respectives !

On commence par La Moisson réalisé par Jos de Decker. La fontaine se trouve à la Rue des Éperonniers, non loin du numéro 41, et s’inspire du tableau du même nom.

Photographie de Jean-Paul Remy de visit.brussels
La Moisson (1565)
La Moisson (1565). Conservé au Metropolitan Museum of Art

Situé au numéro 25 de la Rue au Beurre, la fontaine Les Aveugles de Jos de Decker fait référence à l’œuvre La Parabole des Aveugles. Le titre de cette peinture renvoie bien évidemment à la Bible et plus précisément à la parabole du Christ :

« Laissez-les. Ce sont des aveugles qui guident des aveugles. Or, si un aveugle guide un aveugle, ils tomberont tous deux dans la fosse. »

Photographie de Jean-Paul Remy de visit.brussels
La Parabole des Aveugles (1568)
La Parabole des Aveugles (1568). Conservée au Musée de Capodimonte

Située près du numéro 9 de la Rue de Rollebeek, la fontaine Carnaval de Jos de Decker s’inspire du célèbre tableau Le combat de Carnaval et de Carême. Les trois personnages de Decker peuvent être retrouvés en bas à gauche dans l’œuvre de Brueghel.

Photographie de Marie-Paule Burgard du Blog Horizon Nomade
Le Combat de Carnaval et Carême (1559).Conservé au Musée d'Histoire de l'art de Vienne

L’œuvre La Danse des Paysans a inspiré Jos de Decker pour la fontaine du Joueur de Cornemuse, située rue du Grand Hospice.

Photographie de Jean-Paul Remy de visit.brussels
La Danse des Paysans (1568).Conservé au Musée d'Histoire de l'art de Vienne

La Danse, de Jos de Decker, s’inspire de l’œuvre La Danse de la mariée en plein air et était située sur la Place du Jardin aux Fleurs. Elle a malheureusement disparue.

Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine
La Danse de la mariée en plein air (1566). Conservée au Detroit Institute of Arts

Le tableau Les Jeux d’enfants a inspiré trois fontaines :

Saute-mouton de Jean Roig qui était visible sur la Place de Brouckère mais a disparue suite aux travaux de réfections de la place

La balançoire de Jos de Decker, disparue également de la Place de Brouckère

Bascule sur un tonneau de Jean Roig, qui est la seule à se situer à Forest.

Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine
Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine
Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine
Les Jeux d'Enfants (1560). Conservé au Musée d'Histoire de l'art de Vienne

Jean Roig s’est librement inspiré de l’œuvre Deux Singes datant de 1562, pour cette fontaine située sur la place de la Rue de l’Épée.

Photographie de Michel Wal
Deux singes (1562). Conservée au Gemäldegalerie à Berlin.

Pour les trois dernières fontaines, nous n’avons pas trouvé d’équivalence directe avec des tableaux de Brueghel

Les commères à la fontaine de Jean Roig, située Rue des Renards, pourraient être liées au tableau Les Proverbes Flamands, qui aborde le commérage mais sans certitude

La galanterie de Jean Roig, située Place du Vieux Marché aux Grains, pourrait se retrouver dans une des nombreuses scène de danse de l’artiste

La cuisine grasse de Jos de Decker, qui n’existe plus,  pourrait être dans le thème du Carnaval ou du mariage exploité par Brueghel

Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine
Photographie de Jean-Paul Remy de visit.brussels
Photographie du Musée de l'Eau et de la Fontaine

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Ajouter un commentaire