À la découverte des fontaines #7

Comme notre nom l’indique, on adore l’eau mais les fontaines, c’est aussi notre rayon ! En plus de nos expériences et de nos défis, nous allons régulièrement vous présenter une fontaine de Belgique ! L’occasion pour vous de découvrir ou de redécouvrir un endroit de votre histoire locale et même de l’enrichir ! En effet, si vous possédez des informations ou des photos de ces fontaines, nous sommes preneurs !

Bruges - La Pompe du Marché-aux-œufs ​

Aujourd’hui, fini la Wallonie et Bruxelles, direction la Flandre ! Et plus précisément, la Venise du Nord ! Bruges nous tend les bras et on parle de la Pompe du Marché-aux-œufs.

Cette pompe, située sur la Eiermarkt, la place du Marché-aux-œufs, est en pierre bleue. Elle est classée par la Ville de Bruges. Il s’agit de la dernière pompe de  style rococo de la ville.

La première chose que l’on remarque c’est le sommet de cette pompe : un lion et un ours tenant un bouclier sur lequel figure un lion couronné. Il s’agit bien évidemment du blason de la ville de Bruges ! De cette fontaine s’écoulait deux jets par un mascaron particulier. En bronze, ce mascaron est composé de deux serpents sortant de la bouche d’un homme.

Il s’agit d’une œuvre réalisée en 1761 par un artiste de la ville : Pieter Pepers.

(Toutes les informations proviennent de l’Agentschap Onroerend Erfgoed 2020: Waterpomp (consulté le 12 mai 2020)

 
© Stad Brugge
© Stad Brugge
Marie et l'Enfant (Photographie de Zeisterre)
La Vierge et l'Enfant de Pieter Pepers (Photographie de PMR Maeyaert)

Pieter Pepers

Cette pompe est l’œuvre de l’artiste Pieter Pepers (1730-1785). Cet artiste brugeois a d’abord étudié dans sa ville natale et puis est parti sur Paris comme apprenti sculpteur. Là-bas, il réalisa un Cupidon pour Madame de Pompadour. En 1759, il revient à Bruges et y réalise de nombreuses sculptures visibles dans différents endroits de la ville.

Il a notamment réalisé une autre pompe située non loin ! C’est à côté de l’impressionnante Église Notre-Dame de Bruges que vous trouverez une autre de ses réalisations : Marie et l’Enfant, réalisée en 1776. Il s’agit sans grande surprise d’une représentation de la Vierge et son enfant.

Pourquoi sans grande surprise ? Parce que déjà, je vous renvoie au nom de l’église et en plus, à peine à quelques pas de là, se situe la non moins célèbre Madone de Michel-Ange réalisée en 1504. 

La Madone de Michel Ange, 1504

L'info bonus

Là où vous trouvez la pompe aujourd’hui n’est pas sa place initiale ! Comme on peut le voir sur cette photo, elle a été déplacée de quelques mètres et a été réorientée ! La raison ?
L’installation du tram ! En effet, elle se situait en plein virage du tram et lors de la mise en place de ce dernier, en 1913, elle fut déplacée !

Pour retrouver la fiche complète

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Ajouter un commentaire