Vous êtes ici : Home » Fontaines de Belgique » Introduction

Introduction

De tout temps et partout, les hommes se sont rassemblés autour de points d'eau. Pas d'eau, pas de vie possible. Pendant bien des générations, les fontaines furent un élément essentiel de la vie rurale.

Hélas, aujourd'hui, elles sont des objets de luxe et faute de moyens financiers, on les condamne à être stériles ou à disparaître.

C'est par centaines que les fontaines étaient éparpillées dans tout le pays : fontaines que nos ancêtres considéraient comme sacrées, fontaines « lieux de rendez-vous », fontaines dédiées à un saint ou une sainte vénérés dans la région, fontaines dédiées à un héros ou une personnalité ou tout simplement fontaines utilitaires. Leur utilité était primordiale ; il y régnait une animation constante. Elles appartenaient au décor familier de nos villes et campagnes.

Détrônées par le progrès qui apporte à chacun le confort et la facilité - l'eau service public jaillissant à tous les étages des immeubles sur simple maniement d'un robinet - elles ne sont aujourd'hui que fontaines ornementales bien souvent mal entretenues ou abandonnées à leur triste sort. Quand le confort est acquis, on oublie la poésie et le pittoresque qu'apportaient ces « monuments » naguère pleins de vie de murmures et à présent muets. Ils nous font penser à des pièces de musée nécessitant des explications. On les conserve par habitude ou par respect d'un passé mort que l'on ne comprend plus ou on les délaisse et on les oublie jusqu'à leur disparition complète sans que l'on s'en aperçoive.

Il est temps d'attirer l'attention de tous - population et pouvoirs publics - sur l'urgence qu'il y a de songer à la conservation de ces monuments publics qui ont une véritable valeur tant au point de vue de l'art que comme témoin de souvenirs historiques ou non.

Conservons ces témoins du temps jadis, restaurons-les, reconstruisons ces fontaines avec leurs jets d'eau claire et leurs cracheurs pleins de morgue. Il n'y aura jamais assez de fontaines. Elles constituent l'ornement spirituel des villes et leur procurent une source de vie. Qu'est-il de plus beau que le mélodieux sanglot de l'eau dans les vasques, que le piaillement des oiseaux s'ébattant dans l'eau ruisselante, que les gosses espiègles se rafraîchissant dans cette eau, source de vie.

Vivantes et animées, utiles aussi, elles s'imposeraient beaucoup mieux à notre vigilance, et l'oubli, dans lequel elles tombent fatalement par inutilité, s'estomperait sans aucun doute.

IRPA 

Une partie des photos du site provient de l'Institut Royal du Patrimoine Artistique. Vous pouvez découvrir et commander ces photos sur leur site :
http://www.irpa.be/

Michel LURKIN, membre du CINAM, a réalisé un magnifique reportage sur les fontaines de Wallonie que nous vous invitons à visionner à l'adresse suivante :